Remonter

Adrien Bergeron,  Le grand arrangement des acadiens au Québec, Éditions Elysée, Montréal, 1981 

 

Notes sur les Landry dans le livre Le grand arrangement des acadiens au Québec

de Adrien Bergeron.

 

Note de Marcel W. Landry

Attention. Depuis cette publication, on a établi que les parents de Jean Dupuis ne sont pas Martin Dupuis et Marie Landry mais Michel Dupuis et Marie Gautrot (White page 601). Les conclusions à l'effet que René le jeune est le frère de Antoinette et donc de René l'aîné ne sont pas démontrées. Je retiens l'analyse de Stephen White qui établi "que les deux premiers René Landry en Acadie ne puissent être d'une parenté plus proche que du deuxième au troisième degré". Voir les notes aux page 915 et 916 de son livre.

 

 

Bergeron, Adrien. Le grand arrangement des acadiens au Québec., Éditions Elysée, Montréal, 1981

 

Page 276

LA FAMILLE DES LANDRY
NOTES DE PETITE HISTOIRE
 

Dès que vous abordez la généalogie des Landry acadiens, une question et une réponse préalables s'imposent d'elles-mêmes à vous: êtes-vous d'avis qu'ils forment une seule famille composée de deux branches jumelles ou, au contraire, qu'ils relèvent de deux souches totalement différentes?
 

Tout le monde n'est point d'accord là-dessus; pour certains généalogistes c'est un véritable cauchemar. Commençons donc par signaler l'une ou l'autre des opinions courantes. Ainsi, sans hésitation mais aussi sans preuves, l'abbé Patrice Gallant - Mémoires de la S.G.C.F. VI/33 -écrit: Il y avait, au XVIIe siècle en Acadie, deux colons du nom de René Landry. Le premier surnommé l'aîné était marié à Perrine Bourg. René Landry dit le jeune, avait épouse Marie Bernard. Aucun lien de parenté n'existait entre ces deux familles.
 

Si je ne me trompe, M. Bona ArsenauIlt, dans sa deuxième édition -II/612- écrit en note 66: plusieurs auteurs ont prétendu qu'il s'agissait (dans le cas des deux René) du père et du fils: mais il nous semble peu probable que René Landry né en 1618, soit le père de René Landry né en 1634, puisqu'il n'y aurait que seize ans de différence entre l'âge du père et du fils. D'ailleurs, ajoute-t-il aussitôt. le Père A. Godbout, dans
 

Page 277


son Dictionnaire des Acadiens, conservé aux Archives du Québec, indique bien à la page 423, que ce deuxième René Landry, né en 1634, est venu de France avec sa femme. Ce dernier argument et même celui des dates de naissance des recensements de l'époque n'ont rien de bien convaincant. Retenons seulement que son opinion paraît plutôt négative.
 

Pour sa part, Mlle Geneviève Massignon, si dans les origines françaises des Acadiens actuels évite d'apposer auprès des 910 familles Landry le qualificatif attendu une seule souche, affirme toutefois la chose quand elle dit de ces Landry que «l'aîné eut deux fils; le cadet, six fils, bien que les chiffres 3 et 7 seraient encore plus réalistes. Mais, dans le Septième Cahier de la S.H.A. de 1965, elle se prononce carrément pour l'affirmative quand elle écrit, parlant des surnoms:
 

-La question des surnoms -si nombreux dans l'anthroponymie canadienne- s'est posée également pour les noms de famille de l'ancienne Acadie, mais ces surnoms semblent en avoir disparu aujourd'hui, alors que beaucoup se sont maintenus clans la Province de Québec.
 

Elle ajoute aussitôt: On peut distinguer plusieurs types de formations: d'abord, un terme distinguant l'aîné du cadet, dans le cas (plus fréquent qu'on ne le croit: c'est elle-même qui griffonne cette parenthèse) ou deux frères portent le même prénom: c'est le cas de René Landry lesné (sic) et de René Landry le jeune, aux recensements de 1671 et de 1686.
 

Elle complète sa pensée par ce qu'on pourrait appeler une contre-épreuve: «On rencontre aussi un surnom permettant de différencier deux souches portant le même patronyme. C'est ainsi que les Martin d'Acadie remontent à deux souches : ...l'une, issue de Pierre Martin; l'autre, d'un certain Barnabé Martin...(Ces derniers), particulièrement nombreux. . . portèrent longtemps le surnom de Martin dit Barnabé...

Enfin, dams le 37ième Cahier de la S.H.A., en 1972, un article aussi court que fortement documenté dit -pages 271,2,3, en plus de prouver «René Landry, époux de Perrine Bourg et Antoinette Landry étaient frère et soeur (par le fait d'une) dispense de parenté accordée à Charles Belliveau et à Marguerite Granger, le 3 nov 1717» -voir le tableau I- en arrive à démontrer que «les dispenses de parenté accordées à Joseph Dupuis + Marie-Anne Brun, le 25 janvier 1740, et à François Brun + Madeleine Dupuis, le 24 octobre 1735, nous donnent la preuve que les deux René étaient frères -voir les tableaux Il et III- et l'auteur offre d'autres exemples acadiens de cette sorte:

Page 278

«Au recensement (acadien) de 1671 nous trouvons (encore): dans famille de Pierre Comeau + de Rose Bayole, Pierre l'aîné marié à Jeanne Bourg (et) Pierre le jeune marié avec Jeanne Bourgeois, ...Jean l’aîné marié avec Françoise Hébert. Jean le jeune marié avec Catherine Babin: dans la famille de Denis Godet + Martine Gauthier (même chose); ... dans la famille de Pierre Thibodeau + de Jeanne Thériot (même chose, avec les deux Pierre) ....
 

Il ne reste plus donc, qu’à exposer sous vos yeux les trois tableaux
en question ou il vous sera loisible, une fois pour toutes, d'en venir à la conclusion définitive que les deux René et Antoinette Landry étaient bien frère et soeur.



Page 279

 

 

 

Note de Marcel W. Landry

Ces tableaux sont une copie intégrale d'un article publié en 1972, Premières familles de Landry en Acadie, pages 271-273 dans Les cahiers de la Société historique acadienne, CSHA, Vol. 4. No. 7, (37ième cahier), (Auteur non indiqué).

Attention. Depuis cette publication, on a établi les ancêtres de Joseph Dupuis et Marie-Anne Brun comme étant :

 

Joseph Dupuis           Jean Dupuis                 Michel Dupuis

                                                                            Marie Gautrot           François Gautrot

                                                                                                               Marie ....

                                    Anne Richard                 René Richard           Michel Richard

                                                                                                               Madeleine Blanchard

                                                                            Madeleine Landry    René l'aîné Landry

                                                                                                               Perrine Bourg

Marie-Anne Brun        Antoine Brun                Sébastien Brun         Vincent Brun

                                                                                                               Renée Brault

                                                                            Huguette Bourg        Antoine Bourg

                                                                                                               Antoinette Landry

                                    Marie-France Comeau Pierre Comeau        Pierre Comeau

                                                                                                               Rose Bayon

                                                                            Jeanne Bourgeois  Jacques Bourgeois

                                                                                                              Jeanne Trahan

 

ce qui ne fait que démontré que la dispense est due à ce que René l'aîné et Antoinette sont frère et soeur.

 

 

Page 283

 

Jean-Claude + v1625 Marie Salé

La Ventrouze-Mortagne-en-Perche

René 1618 + P.R. v1644 Perrine Bourg (soeur d'Ant. B.; veuve Pelletret

* René l'aîné pour le différencier du cadet.

Antoinette 1620 + P.R. 1736 Antoine Bourg (venant du loudunois .......

 

Page 288

 

Jean-Claude + v1625 Marie Salé

La Ventrouze-Mortagne-en-Perche

René 1618 + P.R. v1644 Perrine Bourg (soeur d'Ant. B.; veuve Pelletret

* René le cadet pour le différencier de l'aîné

 

 

Note de Marcel W. Landry

Je considère qu'on ne connaît pas les parents de René l'aîné, Antoinette et René le cadet, que ce n'est pas Jean Claude et Marie Sallés et qu'ils ne sont pas originaires de La Ventrouze-Mortagne-en-Perche. Notez que Guillaume Landry, un autre ancêtre des Landry, marié à Québec en 1659, est originaire de La Ventrouze, Orne (Perche) en France.

 

 

 

 

 

Marcel Walter Landry - Pour toute question ou problème concernant ce site Web, envoyez moi un courriel.

Dernière modification : vendredi 02 juillet 2010