Référence de Stephen A. White

White,, Stephen A..  Dictionnaire généalogique des familles acadiennes (Première partie 1636 à 1714, en 2 volumes), Centre d'études acadiennes, - Université de Moncton, Moncton, NB, 1999.

Page 915

Notes de S.A. White

i. La dispense du quatrième degré de consanguinité accordée lors du mariage de Charles Belliveau, arrière-petit-fils d'Antoine Bourg et d'Antoinette Landry, avec Marguerite Granger, arrière-petite-fille de René Landry l'aîné et de Perrine Bourg (Rg GP 3 nov 1717), nous montre qu'Antoinette et René étaient frère et soeur, vu que l'absence des dispenses lors des mariages des arrière-petits-enfants de Simon Pelletret et de Perrine Bourg avec ceux d'Antoine Bourg et d'Antoinette Landry élimine la possibilité qu'Antoine Bourg et Perrine Bourg soient frère et soeur. Voir famille Bourg (entre nos 1 et 2) note de S.A. White à propos d'Antoine Bourg et de Perrine Bourg.

ii. L'absence des dispenses de parenté lors des mariages de Jean Daigre, arrière-petit-fils d'Antoinette Landry, avec Madeleine Landry, fille de Claude à René Landry le jeune (Rg GP 6 nov 1721), de François Landry, fils de Pierre à René Landry le jeune, avec Dorothée Bourg, arrière-petite-fille d'Antoinette Landry (Rg GP 21 nov 1731) et de Joseph Landry, fils d'Antoine à René Landry le jeune, avec Marie-Josèphe Bourg, soeur de Dorothée ci-dessus (Rg GP 11 janv 1745), signifie que René Landry le jeune n'était ni le frère, ni le neveu d'Antoinette.

 

 

 

 

 

 

Marcel Walter Landry - Pour toute question ou problème concernant ce site Web, envoyez moi un courriel.

Dernière modification : dimanche 09 août 2009