REMONTER

Olive Landry (1632-1702)

Ancêtre maternel des Caya et Cayo d'Amérique

Sommaire

Olive LANDRY, née vers 1633 au bourg de Dompierre (Dompierre-sur-Mer, près de La Rochelle, département de Charente-Maritime en France), fille d'Antoine et d'Andrée Comailleau (domiciliés en 1629 à la Bastrie, paroisse de Sainte-Soulle). Le 19 avril 1651 il y a un arrêté de compte entre Antoine Landry et ses filles Marie et Olive devant le notaire Cloutier. Le 29 octobre 1653 Marie et Olive Landry partagent par moitié les biens de leurs père et mère. En 1653 à La rochelle, Olive épouse Pierre Poupeau, qui est taillandier (artisan qui fait toute sorte d’outils tranchants, comme faux, haches, etc.). Pierre Poupeau ayant signé une procuration à son beau-frère Hilaire Cosset (époux de Marie Landry, soeur de Olive), le 24 mai 1663, partit la même année pour le Canada, avec son épouse et son fils Jean, âgé de 3 ans. Pierre Poupeau dû mourir durant la traversée car Olive Landry est veuve et épouse dès le 19 février 1664, Pierre Cailla, fils de Thomas et de Florence Gernie, du Bourg-sous-la-Roche en Vendée.

Olive, veuve de Pierre Poupeau et fille de défunts Antoine et d'Andrée Comaillette, épousa Pierre Cailla, le 19 février 1664, à Trois-Rivières suite au contrat du 31 janvier devant le notaire Ameau, en apportant des biens estimés à 400 livres. Pierre Cailla, originaire du Poitou, possiblement arrivé en Nouvelle-France en 1649, il passe un accord le 27 décembre 1649. Il obtient une terre le 25 novembre 1657. Il s'apprêtait à passer en France en juillet 1662; nous ne savons pas s'il y est allé. Il épouse Olive Landry, vit encore en 1667et ne sait pas signer.

Sylvio Dumas dans  Les filles du roi en Nouvelle-France considère Olive Landry comme une fille du roi, alors que Yves Landry dans Les filles du roi au XVIIe siècle ne la considère pas comme une fille du roi. Elle n'est pas une fille du roi car elle quitte la France avec son époux, Pierre Poupeau.

Pierre Poupeau ou Poupaut  ou Poupault

Pierre Cailla dit Cailleau parfois Caillou

Le 22 avril 1655, il signe un contrat à La Rochelle. Il est engagé comme meunier pour 4 ans par le père Jésuite Martin Lyonne. Il traverse sur le navire le Sacrifice d’Abraham dont le capitaine était Guillaume Poullet. Pierre devient ainsi le premier meunier du Cap de la Madeleine. Pierre ne sait pas écrire mais il sait compter. Source: Jacques Caya.

 

Sainte-Soulle et Dompierre-sur-mer sont près de La Rochelle dans la Charente-Maritime en France.
 

 

 

 

Généalogie de Olive Landry
 

1. Antoine Landry. Domicilié en 1629 à la Bastrie, paroisse de Ste-Soulle, France. Il a épousé Andrée Comailleau, également connu sous Comaillelle, marié avant 1632 en France.
Enfants :
i. Marie Landry. demeure en France, n'est jamais venue au Canada. Elle a épousé Hilaire Cosset, mariée en France.
2. ii. Olive Landry naissance : 1632.

2e Génération

2. Olive Landry, naissance 1632 en France, sépulture 29 mai 1702 à Champlain, QC, décès 1702 à Champlain, QC. Famille domiciliée en 1629 à la Bastrie, paroisse de Sainte-Soulle, France, selon Godbout.

Enfant(s) de Pierre Poupeau (1):
i. Jean Poupeau, naissance 1660 en France.
Enfant(s) de Pierre Cailla (2):
ii. Pierre Cailla, naissance 1665.

Note 1. Probablement mort lors de la traversée en Nouvelle-France.
Note 2. Du Bourg-sous-la-Roche, ar. La Roche-sur-Yon, Poitou, (Vendée), France.  1631-1685
 

 

 

Références
Godbout, Archange.
Émigration rochelaise en Nouvelle-France, Corrections et additions par Roland J. Auger, Elysée, Montréal, 1980.
Trudel, Marcel.
Catalogue des immigrants 1632-1662., Hurtubise HMS, Montréal, 1983. Pages 207, 210.
Dumas, Sylvio.
Les filles du roi en Nouvelle-France, La Société historique de Québec, Québec, QC, 1972
Répertoire des mariages, Trois-Rivières, 1654-1900
Sulte, Benjamin. Histoire des Canadiens-français, 1608-1880, Wilson & Cie, Montréal, 1882.
Au petit Cap de la Madeleine, recensement de 1667.

Jacques Caya, courriel, 25 janvier 2014.




 

 

 

 

Marcel Walter Landry - Pour toute question ou problème concernant ce site Web, envoyez moi un courriel.

Dernière modification : mardi 28 janvier 2014