Remonter

 

Étienne Landry et les Le Borgne de Bélisle à Annapolis au Maryland en 1763

 

Le nom des Le Borgne de Bélisle a varié beaucoup dans les documents. Jetté lui retient Leborgne de Belleisle.

 

1. Marie-Hélène Lacombe

Marie-Hélène Lacombe m'indique que

- Marie Landry fille de Étienne Landry et Marguerite Bellile (ou Belisle) a épousé Joseph Painchaud (originaire de Blaye, près de Bordeaux et capitaine de navire) duquel elle aura une fille Marie Painchaud, née en 1784 à Baltimore.

- Joseph Painchaud décède entre 1786 et 1796.

- Marie Landry, fille d'Étienne, épouse en 2ième noce François Gaignerot en 1797 à Blaye, Gironde, France.

Voir Acte de mariage plus bas, également le mariage de sa fille Marguerite Painchaud

 

2. Etienne Landry

Dans les Acadiens détenus à Annapolis, Maryland on a effectivement

"+  Etienne Landry, Margte Son Epouse, Margte Landry, Marie Landry, Joseph Landry . . . . . .  5"

Est-ce que l'épouse de Étienne pourrait être Marguerite Belisle?

 

3. Recensement 1763 Annapolis, Maryland

En regardant de plus près la liste complète des Acadiens détenus à Annapolis on a la famille d'Étienne suivi immédiatement par la veuve Belisle. Effectivement elle pourrait être la belle-mère d'Étienne. Après la veuve on a Anselme Belhisle, probablement son fils.

Recencement des habitants Neutre de L'accadie détenus
à Annapolis En Maryland
7 Juillet 1763

Premierement
+ Charles Dupuis, Elizabeth son Epouse, JBte Dupuis, Joseph Dupuis . . . . . . . . . . . . 4
+ joseph Melanson, Margte son Epouse, Marie Melanson, Anne Melanson, JBte Melanson,
Magdne Melanson, Marie-Josephe Melanson, Margte Melanson, rose Melanson,
Genevieve Melanson, Pierre Melanson . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11
+ Etienne Landry, Margte Son Epouse, Margte Landry, Marie Landry, Joseph Landry . . . . . . 5
+ La veuve Belhisle, pierre Belhisle, Marie Rose Belhisle . . . . . . . . . . . . . . . . . 3
+ Anselme Belhisle, Anne Son Epouse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2

+ Joseph Melanson, Anastazie son Epouse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2
+ La Veuve Manjeant, Anselme Manjeant son fils, Et Roze son Epouse 3
+ Charles Celestin, Anne son Epouse, Marie Celestin, Cyprien Dupuis,
Et Charles Dupuis, orpheline . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5
+ Pierre Celestin, françoise son Epouse, Magdne Celestin, Margte Celestin, Pierre Celestin . 5
+ Joseph Celestin, Marie son Epouse, JBte Celestin, Joseph Celestin . . . . . . . . . . . . 4
honnoré celestin, Antoine celestin, Magdne celestin, Annastazie celestin . . . . . . . . 4
+ Joseph Thurin . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1
+ La Veuve Germain Hebert, Magdne Hebert, JBte Hebert . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3
+ Jean Sapin, Margte son Epouse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2
+ Joseph Leblanc, Marie Son Epouse, Anne et Magdne Leblanc . . . . . . . . . . . . . . . . 4
+ Joseph le Blanc Le Jeune, Marie son Epouse, Marie Magdne Le Blanc, Joseph Le Blanc . . . 4
Pierre Braux, Margte Son Epouse, Marie Braux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3
+ Le Veuve Meunier, Claire Et Margte Meunier, Paul et Mathurin Meunier,
Victal & Marie Monique Meunier . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7
Baudit (Zaudit?) Gonsault, Claire Son Epouse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2
Joseph Paillattet Et Margte Son Epouse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2
+ Sixte Chamaux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1
 

Le total & de Septente & sept personnes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 77
fait le 6 juil 1763
françois Nicolas, marqué après le total 1
copie

Réf.: This Census was transcribed by Joan Harman. Submitted to the USGenWeb Census Project Copyright (c) 2005 by Joan Harman. Transcriber@US-Census.org. http://ftp.us-census.org/pub/usgenweb/census/md/acadian/1763/1763-acadian.txt

 

4. Les bateaux

Les bateaux des déportés Acadiens vers le Maryland étaient

 

Le sloop Dolphin quittait Pisiguit pour Annapolis, Maryland le 27 octobre 1755 et arrivait le 30 novembre 1755 avec 230 Acadiens.

Le sloop Elizabeth quittait Grand-Pré pour Annapolis, Maryland le 27 octobre 1755 et arrivait le 20 novembre 1755 avec 242 Acadiens.
La goélette Leopard (Leynord) quitte Grand-Pré pour Annapolis, Maryland le 27 octobre 1755 et arrive le 24 novembre 1755 avec 178 Acadiens.
Le sloop Ranger quitte Pisiguit pour Annapolis, Maryland le 27 octobre 1755 et arrive le 30 novembre 1755 avec 263 Acadiens.

Réf. : The Ships of the Acadian Expulsion, Dr. Don Landry, http://www.landrystuff.com/ExpulsionShips.html

 

Alors la famille de Étienne Landry et celle de la veuve Belhisle doivent être de Pisiguit (Pigiguid sur la carte) ou Grand-Pré en Acadie. C'est la région désignée Bassin des Mines au centre de l'Acadie péninsulaire sur la carte ci-bas.

Acadie (1754) Date 08 nov 2006. Auteur : Klaus Mueller, Allemagne. Permission : http://fr.wikipedia.org/wiki/Image:Acadie_1754.png

 

5. Étienne Landry

Étienne Landry - Voir item 12.

 

6. La veuve Belhisle

La veuve Belhisle - Il n'y a pas de famille Belisle en Acadie, mais il y a la famille des Le Borgne de Bélisle (Belle-Isle). Se sont les seuls à avoir un nom se rapprochant de  Bellile ou veuve BELHISLE. La meilleur source des ancêtres Acadiens est Stephen A. White, Dictionnaire généalogique des familles acadiennes (Première partie 1636 à 1714), en 2 volumes. Il indique aux pages 1024 à 1030 du volume 2, les ancêtres de la famille Le Borgne de Bélisle. C'est une très petite famille. La seule personne qui pourrait être une veuve Bélisle est Marie Leblanc (née 17 février 1711 à Grand Pré) fille de Jean Leblanc et Jeanne Bourgeois qui épouse Alexandre Le Borgne de Bélisle (né vers1708) le 9 janvier 1731 à Grand-Pré. Alexandre est décédé, blessé à mort devant Annapolis (Port-Royal), en août 1744 à l'âge de 36 ans et sa sépulture le 20 août 1744 à Grand-Pré.

Alexandre est le fils de Alexandre Le Borgne de Bélisle (descendant des Le Borgne et des Saint-Étienne de La Tour) et de Anastasie d'Abadie de Saint-Castin.

Réf. : White, Stephen A. Dictionnaire généalogique des familles acadiennes page 1029.

 

Alors Marie Leblanc est la veuve BELHISLE, alors âgé de 52 ans. C'est également la conclusion de White et il indique décédée avant 26 avril 1773. (page 1003). Voir item 9 pour la source de cette information.

 

7. Marguerite Le Borgne de Bélisle

Arsenault indique bien une Marguerite Belisle, née en 1731 à Grand-Pré, fille de Alexandre et Marie Leblanc.

Réf. : Arsenault, Bona, Histoire et généalogie des acadiens, Vol 3, Leméac, 1978, page 1101.

 

7,. Acadiens à Baltimore

Il est connu que la très grande majorité des Acadiens du Maryland ont quittés pour rejoindre la Louisiane. mais comme Lucie LeBlanc Consentino l'indique dans son analyse plus bas, certains sont restés à Baltimore.

 

 
Father Edward Carley, historian for the Diocese of Wilmington, Delaware, which includes Maryland's Eastern Shore (East of the Chesapeak Bay), writes that "all of the Acadians had departed from the Eastens Shore by 1775. It was a very inhospitable territory for Roman Catholics and foreigners. Some few Acadians went to Baltimore, most set sail for Louisiana."

In late spring of 1765, one Landry (probably Joseph), addressed a petition to Governor Horatio Sharpe, on behalf of the Acadians in Maryland and Pennsylvania to be allowed to settle in Nova Scotia, either on the Bay of Gaspe or Chaleur. Frustrated in their attempts to re-settle in Acadia, they requested settlement in Louisiana.

In 1765, the Acadians petitioned the Justice of the Peace of Cecil County for help to leave Maryland for the Mississippi. (History of Cecil County, Maryland - Elkton, 1881 - p. 263)

Some ships left 2 years later, when in late March, 1767, Cecil County Justice of the Peace provided passage aboard the scooner VIRGIN , Thomas Farrold, Master, square stern, 60 ton, Six men, built in Maryland in 1762. Registered Pocomoke, 17 January, 1762. Owners of present voyage, Peter Hulbert and Johnathan Plowman. 200 passengers with their baggage, Bound for Mississippi. (Basil Sollers Maryland Historical Magazine - March 1908 vol. III no. 1, pp 1-6)The Acadians (French Neutrals) Transported to Maryland (taken from History of Cecil County On April 9, 1767 The Maryland Gazette announced the sailing of the Scooner VIRGIN, Captain Thomas Gerrald , on May 5, 1767 from Baltimore with a stop at Patuxent. (Letter from A. N. Lafreniere)

The Maryland Gazette reported that the scooner VIRGIN cleared Annapolis in 1767 (April 9, 1767, Annapolis), but reports show that the passengers of this ship ended up in Sante Fe. (B. Sollers, "Report on Smyth, A Tour of U.S.A. - London, 1784, ":Maryland Historical Magazine, 4 (1909):279. It is believed that the scooner VIRGIN was the second ship to leave Maryland for Louisiana. Between 1766 and 1770, 782 (90%) of the Maryland and Pennsylvania Acadians left for Louisiana.

During the 78 day voyage, including the seventeen days stop at Guarico, from the Port of Baltimore, Province of Maryland, from which they departed for this port, Amand Hebert, Head of Family, and Mary Landry died. Oliver Babin and Marguerite Hernandez were born. On the 27th of July, the ship had reached New Orleans. (George White)

In 1770, a haggard band of 30 Acadians arrived at Natchitoces, Louisiana after a fifteen month ordeal of shipboard starvation, mutiny, shipwreck, imprisonment and forced labor in Spanish Texas, and finally a 420 mile overland trek to Louisiana. After successfully resisting government efforts to permanently settle them in the Natchitoces post, these refugees established homes, first in the Iberville diustrict and later at Opelousas. (Carl A. Brasseaux - "Scattered To The Wind" - Dispersal and Wanderings of the Acadians p. 67).
Réf.: Acadian & French Canadian Ancestral Home - Arrival of the Acadians in Maryland - http://acadian-home.org/acadians-maryland.html

 

8. Le Borgne de Bélisle en Louisiane et au Québec

Sur le site de Acadians in Gray étudiant les Acadiens arrivés en Louisiane on fait une bonne analyse des fils de Alexandre Le Borgne de Bélisle. Le fils Anselme Le Borgne de Bélisle, mentionné au recensement de 1763 à Annapolis, Maryland, est indiqué comme arrivant avec son épouse et un enfant en 1767 à St-Gabriel d'Iberville au nord de la Nouvelle-Orléans. Le fils aîné, Alexandre Le Borgne de Bélisle, quand à lui, il a fuit vers le Canada avant la déportation et s'est marié à L'Islet-sur-Mer au Canada en 1773.

Cliquer la photo pour l'agrandir.

 

Il y a aucune mention de la veuve Bélisle et de ses autres enfants comme étant arrivé en Louisiane, pas plus que la famille de Étienne.

Réf. : http://www.acadiansingray.com/Appendices-ATLAL-BELISLE.htm#BELISLE

 

9. 1773

On indique que Marie Leblanc est décédé avant le  26 avril 1773, mais c'est uniquement basée sur l'affirmation de son fils Alexandre, lors de son mariage à L'Islet-sur-Mer. Il n'est pas certain qu'il connaissait réellement cette information.

 

10. Painchaud

Il y a François Painchaud, fils de François Painchaud et Gabrielle Esther Laurent qui épouse Marie Nuirat une Acadienne, le 5 juin 1758 à Notre-dame de Québec. Ses parents sont en France, on le dit navigateur, baptisé le 28 octobre 1721 à Vains, (St-Pierre), Manche, France.  Il décède à Cap-St-Ignace, Québec le 10 mars 1812. Est-il parent avec le Joseph Painchaud de Marie Landry? Pas selon des recherches effectuées en France par Marie-Hélène Lacombe.

Cliquer la photo pour l'agrandir.

 

11. Recensement Maryland 1790

Dans le recensement du Maryland en 1790 il y a un seul nom proche de Landry soit dans la ville de Baltimore

George Landre, 1 homme plus de 16 ans, 4 femmes et 1 esclave.

Pas de Bélisle mais beaucoup de Bell.

On voit plusieurs noms qui paraissent de souche Acadienne (Granger, White (Leblanc), etc.).

The USGenWeb Census Project. http://ftp.us-census.org/pub/usgenweb/census/md/1790/index-l.txt

 

12. Les Étienne Landry né avant 1755 en Acadie.

Il y a 3 Étienne Landry au Maryland le 7 juillet 1755.
À Annapolis
+ Etienne Landry, Margte Son Epouse, Margte Landry, Marie Landry, Joseph Landry . . . . . . 5
À Baltimore
marque + de Etienne Landry, marie joseph Landry mon Epouse, anastasie Landry . . . . . . . . 3
À Oxford
+ Abraham Landry, Margte Son Epouse, Etienne Et Simon Landry, Nathalie Et Anastazie Landry, Marie Et Margte Landry, Pierre Et Elizabeth Landry, Joseph Et Magdne Landry . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . (sic)3

En Acadie le nom Étienne est récent et il y a seulement 4 Étienne Landry né avant 1755.
#20099, Étienne Landry, né 25 février 1731, fils de Jean et Claire Leblanc.
#1499, Étienne Landry, né 1734, Pisiguit, fils de Joseph et Marguerite Forest, épouse Dorothée Babin avant 1763 et Marie-Josephte Landry en 1763 au Maryland. Probablement le Étienne de Baltimore.
#1507, Étienne Landry, né en 1742 à Pisiguit, fils de Abraham et Élisabeth Leblanc. Il est à à Oxford avec son père et sera en Louisiane en 1766.
#11839 Étienne Landry, né en 1755 à Grande-Anse, île St-Jean, fils de Jean Baptiste Landry et Marie Blanche Leblanc, déporté en 1758 à Boulogne France.

Le seul Étienne éligible au mariage avec Marguerite [Le Borgne de Bélisle] est le fils de Jean Landry et Claire Leblanc.

Sur la Liste de Winslow (septembre 1755), il y seulement deux Étienne Landry. Considérant que #1507 avait à peine 13 ans et que #11839 est né en 1755, il s'agit donc de #20099 et #1499. Sur la liste les 2 Étienne ("Ettime") sont les numéros 202 et 247.
202 Il a aucun enfant et aucun animaux.
247 Il a 1 fils, 1 fille, 4 boeufs, 6 vaches, 6 veaux, 20 moutons, 8 porcs et 1 cheval.
À aucun endroit dans cette liste on voit un nom indiquant Marie Leblanc veuve de Alexandre [Le Borgne de Bélisle] ou ses enfants. Il est peu probable que les deux jeunes Étienne est pu gagner un si grand cheptel à leur jeune âge. Il est probable que le 247 corresponde à Étienne époux de Marguerite [Le Borgne de Bélisle] et que cette grande quantité de bien provient de l'héritage de Alexandre [Le Borgne de Bélisle] qui avait une grande fortune. C'est ce que je retiens pour l'instant.

13. Conclusions

Étienne Landry (#20099) né en 1731 à Grand-Pré, fils de Jean Landry et Claire Leblanc, épouse à Grand-Pré vers 1752, Marguerite Le Borgne de Bélisle née en 1731 à Grand-Pré, fille de feu Alexandre Le Borgne de Bélisle et Marie Leblanc. Ils seront placés sur un bateau dans le Bassin des Mines le 27 octobre 1755 et déportés au Maryland où ils arriveront en novembre 1755. Le 7 juillet 1763, ils étaient avec leurs enfants et la mère de Marguerite à Annapolis au Maryland.

Leur fille Marie Landry (#20101) épouse Joseph Painchaud le 2 août 1783 à l'église Saint-Pierre de Baltimore. Ils auront une fille Marguerite Painchaud née en 1784 à Baltimore, Maryland. Marie épouse en seconde noce François Gaignerot en 1797 à Blaye, Gironde, France.

 

Acte de mariage de François Gaignerot et Marie Landry 24 octobre 1797 à  Sainte Luce, Gironde.
Aujourd'hui le trois brumaire au six de la
République française une et indivisible à ...
... du ... par décret moy JB Chauniou
... magt de la commune de Ste Luce, sont
comparue dans la Maison Commune du dit Ste-Luce
pour contracter mariage
D'une part
François Gaguerot ... ... habitant de
la surditte commune Ste-Luce canton de Blaye
agé de soixante quatre ans veuf de feue
Catherine Mabiolle, fils de feu citoyen
Pierre Gaguerot et Jeanne Eymar procédant
comme majeur libre et maitre de ses droits
Et citoyenne Marie Landry, agée de
quarant ans, veuve du feu Jp Painchaud
en son vivant capitaine de navire, habitante
de la surditte commune Ste-Luce fille légitime
de feu Étienne Landryet de vivante
Margueritte Bellile habitante de baltimod
Nouvelle Angleterre au Marilan procédente
aussy comme majeure libre et maitre de ses droits
d'autre part.


Laquelle future aujourd'hui était accompagné des citoyens
François Lumorque?, constructeur de navire, Joseph Chauniou Magt
et Pierre Bouchard, capitaine de navire, tous trois habitant
de la commune de Ste-Luce.

Moy JP Chauneau officier public après avoir fait
lecture en présence des parties et témoins ... de l'acte de
naissance du citoyen François Gaguerot et de celle de
Marie Landry et de l'acte de publication et promesse
de mariage entre les futurs conjoints dressé par
moy le premier du courant publié et affichée à
la porte extérieure et principalle de la Maison
Commune et du consentement des parents

... ... faitte françois
Gaguerot et Marie Landry ont déclaré à haute
et fort elligible voix se prendre mutuellement pour
légitime époux j'ai prononcé au nom de la loi
que François gaguerot et Marie Landry sont ...
en légitime mariage et ay dressé leur
présent acte que les dits acteurs, conjoints et témoins
on signé avec moy; fait en Maison Commune
Ste Luce les jours mois et an que dessus

[Les signatures de]
Gaignerot, Marie Landry
F. Limousin, P. Painchaud, J Chauniou
JB Chauniou
Mgt
La transcription est de Marcel Walter Landry.

 

Acte de mariage de Jean Bernard et Marguerite Painchaud, le 21 février 1803 à Sainte-Luce, Gironde.
Acte de mariage
Mairie de Sainte Luce
Arrondissement communal de Blaye
Du deux Ventose an onze de la République Française
Acte de mariage de Gean Bernard officier sur les
navires marchands natif et habitant de la commune de
Plassac département de la Gironde né le quatre décembre
mille sept cent soixante dix huit conformément
à son extrait de naissance délivré à Plassac le trente
pluviose an onze et signé son ... maire fils légitime
de Pierre Bernard capitaine de navire marchand et de
marguerite Painchaud habitant de la commune
de Plassac département de la Gironde procédant
comme majeur et du consentement de leur père et mère
qu'il nous ont exibé, d'une part,

Et de citoyene Marguerite Painchaud née
le vingt neuf juin mille sept cent quatre vingt quatre
conformément à son extrait de naissance délivré à Baltimore
Nouvelle Angleterre, signé Caroline Sewall, fille légitime
de feu Joseph Painchaud, quant vivant capitaine de
navire marchand et de Marie Landry ses père et mère
habitante de la commune de sainte Luce département de
la Gironde, ayant procédé comme majeure et le
consentement de la ditte citoyene Landry sa mère, et de
layeul et de layeule de la future d'autre part,

La publication de mariage faites et affichée à la
porte extérieur de la maison commune de Ste Luce au
terme de la loi et de toute enforme?, de tous lesquels acte il a


été donné lecture par moi officier public.

Les dits époux ont déclaré prendre en mariage
l'un Marguerite Painchaud et l'autre Jean Bernard
en présence des citoyens Pierre Dupuy capitaine
de navire marchand, beau frère du futur agé de
trente six ans habitant de la commune de Plassac
François Gagnerot ... de la commune de Ste Luce
agé de soixante neuf ans, Guillaume Ceity capitaine
de barque agé de cinquante neuf ans, de la commune
de Ste Luce, et Antoine Durant tailleur d'habit agé
de soixante ans de la commune de Ste luce ce tous
du département de la Gironde et témoins
apprès quoi Jacque joseph Lelièvre maire de
la commune de Ste Luce faisant les fonctions d'officier
public de l'état civil, a prononcé qu'au
terme de la loi, les dits époux sont unis en
mariage et les dits époux et témoins
signé avec moi fait en maison commune de
Ste luce le jour mois et an que dessus

[Les signatures de]
Jean Bernard - Marguerite Painchaud
Marie Coquilles? - Pre Dupuy - Pre bernard
Marie Bernard - Cet? Bernard - Ceity
Elisabeth Champagne
Lelièvre maire - Louise Painchaud
Antoine Durant
La transcription est de Marcel Walter Landry.

 

Suite également dans le dossier Maryland.

 

 

 

 

 

 

 

Marcel Walter Landry

28 septembre 2009

 

Marcel Walter Landry - Pour toute question ou problème concernant ce site Web, envoyez moi un courriel.

Dernière modification : vendredi 04 janvier 2013