Accueil
Remonter

ADN mitochondrial

 

L'ADN mitochondrial (ADNmt) est une molécule d'ADN circulaire contenue dans les mitochondries des cellules eucaryotes. Confiné à l'intérieur des mitochondries, organites qui produisent l'énergie cellulaire, l'ADNmt est distinct de l'ADN contenu dans le noyau. Cette forme d'ADN est essentiellement transmise par la mère, ce qui est lié aux proportions respectives en mitochondries des gamètes (ovule 99 % et spermatozoïde 1 %). C'est l'ovule provenant de la mère, qui transmet cet ADN à la descendance. En effet le spermatozoïde ne lègue que son noyau au moment de la fécondation .

L’ADN mitochondrial est présent dans la matrice des mitochondries. C’est une molécule circulaire (épisome), généralement sans intron (il existe cependant quelques rares introns autoépissables chez les champignons et les levures), fermée par liaison covalente. Sa taille et son contenu en gènes varie d'une espèce à l'autre. Chez les animaux supérieurs, cette taille varie habituellement entre 15 000 et 24 000 paires de bases, mais peut être 10 à 100 fois plus grand plus chez les champignons et les plantes. Chez l'Homme, elle est formée de 2 brins (un lourd : H et un léger : L). Constituée de 16 569 paires de bases, sa masse est de 107 daltons. C’est un ADN très petit par rapport aux 3 milliards de paires de bases de l’ADN nucléaire des cellules humaines. Sa quantité chez un être humain est non négligeable car une cellule possède environ 2 000 mitochondries et une mitochondrie contient environ 2 à 4 molécules d’ADNmt. Au total, on dénombre environ 4 000 molécules d’ADNmt par cellule.

Gènes portés par cet ADN

L'ADN mitochondrial est entièrement occupé par des gènes et ne contient aucune séquence répétée. Il est transcrit initialement sous la forme de 2 ARN qui sont ensuite clivés au niveau des ARNt. Toutes les protéines impliquées dans la protéosynthèse sont codées par des gènes nucléaires. L'ADN mitochondrial (37 gènes) code 22 ARNt, 2 ARNr et 13 protéines membranaires impliquées dans la production d'énergie par la mitochondrie:
-cytochrome oxydase,
-ATP synthase,
-NADH déshydrogénase.
Celui-ci ne dispose d'aucun système de réparation. On notera également que la moitié des protéines mitochondriales codées par le génome nucléaire seraient spécifiques d'un tissu.

Intérêt comme outil de recherche en évolution
 

En génétique humaine, certaines caractéristiques de l'ADN mitochondrial en font un matériel de choix pour essayer de comprendre l'origine des populations humaines:

C'est un ADN abondant dans les cellules, puisque il se retrouve à des milliers d'exemplaires par cellule, alors que chaque gène du noyau n'est présent, lui, qu'en 2 exemplaires (non identiques) par cellule. La vitesse de mutation est plus importante que dans le génome nucléaire, ce qui permet d'étudier des évolutions récentes comme c'est le cas pour la récente origine de Homo sapiens. Ainsi des études récentes ont montré que toutes les mitochondries humaines dans le monde ont une origine commune datée d'environ 150 000 ans, en Afrique. C'est la théorie de l'Ève mitochondriale.

Référence Encyclopédie Wikipédia.

 

 

 

Les Acadiennes

 

 

Les résultats de tests de l'ADNmt d'ancêtres acadiennes sont donnés sur le site de Lucie LeBlanc Consentino et sur le site de FTDNA - Mothers of Acadia mtDNA Project

 

 

Les filles du roi

 

Les résultats de tests de l'ADNmt des Filles du Roi sont donnés sur le site de Projet ADN d'Héritage français

 

 

 

Antoinette Landry - ADNmt

 
Plusieurs tests de l'ADNmt ont démontrés que Antoinette Landry est d'origine européenne. Ceci concorde évidemment avec l'origine européenne de son frère René l'aîné Landry.
Voir le tableau des descendants mitochondriaux de Antoinette Landry
Raymond J. Daigle
Raymond's mtDNA Results: HVR1: 16239G 16256T 16311C 16519C - Haplogroup H - European
Raymond's Maternal Line:
10. Raymond Daigle
9. Virginia Hébert and ----- Daigle
8. Marie-Laure Martin and Burton Louis Hébert
7. Julie LeBlanc and Louis-Balthazar Martin
6. Pérosine Duhon and Sylvestre LeBlanc
5. Marie-Josèphe Gautrot and Jean-Baptiste Duhon
4. Louise Thibodeau and 1762 Pierre Gautrot
3. Françoise Comeau and Charles Thibodeau
2. Jeanne Bourg and Pierre Comeau l'aîné
1. Antoinette Landry and Antoine Bourg

Joseph Christopher Barrows
Joseph Christopher's mtDNA Results: HVR1: 16239G 16256T 16311C 16519C - Haplogroup H - European
Joseph Christopher's Maternal Line:
11. Billie Jo Barrows
10. Ida Ann Daigle and Joseph Richard Barrows
9. Virginia Hébert and ----- Daigle
8. Marie-Laure Martin and Burton Louis Hébert
7. Julie LeBlanc and Louis-Balthazar Martin
6. Pérosine Duhon and Sylvestre LeBlanc
5. Marie-Josèphe Gautrot and Jean-Baptiste Duhon
4. Louise Thibodeau and 1762 Pierre Gautrot
3. Françoise Comeau and Charles Thibodeau
2. Jeanne Bourg and Pierre Comeau l'aîné
1. Antoinette Landry and Antoine Bourg
 
Source: Site de Lucie LeBlanc Consentino

 

 

Madeleine Gaumond

Pour la migration détaillée de mon ancêtre mitochondrial voir la page sur Madeleine Gaumond.
 

 

Finalement une migration à plus long terme sur 150 000 ans

Migration matrilinéaire depuis 150 000 ans

 

 

 

Marcel Walter Landry - Pour toute question ou problème concernant ce site Web, envoyez moi un courriel.

Dernière modification : vendredi 04 janvier 2013