Génétique Landry

Migration de la lignée matrilinéaire de Mélanie Castle qui appartient à l'haplogroupe H surnommé Hélène

Ancêtre Matrilinéaire : Madeleine Gaumond, Paris, 1646 - 1703, Fille du Roi

 

 

De Paris à l'île de Vancouver

 

Madeleine Gaumond est née à Paris en 1646. Elle est la fille de Anne Raymond et Jean Gaumond. Très tôt elle est devenue orpheline et fut élevée par les bonnes sœurs. À cette époque, il y avait une grande pénurie de femmes en Nouvelle-France et le roi Louis XIV décida d’accorder une dot importante aux filles qui migreraient en Nouvelle-France pour y fonder famille. C’est ainsi que notre Madeleine arrive à Québec à 22 ans pour prendre mari.

 

-Elle s’installe à Charlesbourg et aura neuf enfants de deux époux.

-Sa fille, Marie Catherine Lefrançois fondera une famille et s’installera à Sainte-Anne-de-La-Pérade le 7 janvier 1698.

-On se déplace toujours vers l’ouest et sa fille Marie Anne Masson ira fonder une famille à Terrebonne le 8 novembre 1734.

-Finalement on arrive à Sainte-Rose aujourd’hui dans Laval avec sa fille Marie Louise Caron y fondera famille le 8 avril 1766.

-La Nouvelle-France est depuis peu sous le régime britannique et on est au Bas-Canada.

-Poursuivant vers l’ouest, sa fille Marie Charlotte Doré fondera une famille à Saint-Eustache le 4 novembre 1793.

-Finalement une fille plus stable, sa fille Marie Esther Leclair fondera une famille dans le même village le 21 février 1814.

-Sa fille cependant, Ursule Saint-Jacques ira fonder famille le 19 juillet 1841 à L’Orignal au Haut-Canada aujourd’hui l’Ontario.

-C’est à L’Orignal que naîtra son premier enfant le 20 mai 1842, Léocadie Grenon. Léocadie prendra mari dans l’Outaouais ontarien et s’installera dans le village de bûcherons de Bouchette au Québec où naîtra Odile Lacroix le 2 novembre 1879.

-Odile épousera son petit voisin du village de Hintonburgh en banlieue d'Ottawa et fonda famille le 26 août 1901.

-De cette union naîtra à Ottawa, ma mère, Jeannette Ida Villeneuve le 22 juillet 1915 qui s'installe à Hull.

-À Hull naîtra sa fille Francine Landry qui poursuivra la route vers l'ouest et s'installe à Kelowna en Colombie-Britannique.

-Et aujourd'hui c'est sa fille Mélanie Castle qui transporte l'ADN mitochondrial de son ancêtre Madeleine Gaumond sur l'île de Vancouver.

Une longue route pour la petite orpheline en bord de Seine.

 

 

 et sur le plus long terme la migration depuis 150 000 ans

Mes ancêtres matrilinéaires, c'est à dire ma mère, sa mère, et leurs mères par la suite appartiennent à l'haplogroupe¹ H surnommé Hélène dans la littérature. La carte ci-bas représente la migration de ce groupe d'humain depuis les derniers 150 000 ans. Voici une description de ce grand voyage.

 

Depuis plus de 200 000 ans les humains vivent au centre de l'Afrique. Un femme naîtra il y a 150 000 ans qui donnera son ADN mitochondrial à l'ensemble des femmes et des hommes sur la terre aujourd'hui. À noter que les hommes possède un ADN mitochondrial, mais seul les femmes le transmette à leurs enfants.

Il y a 84 000 ans des descendants commencent une lente migration vers le nord et quittent l'Afrique il y 60 000 ans. Ils poursuivent cette marche pour atteindre l'Europe de l'est vers 30 000 ans puis ils se dirigent vers l'ouest en direction de l'Europe. C'est l'époque de l'arrivée des hommes de Cro-Magnon en Europe et la disparition des hommes de Neandertal qui occupaient l'Europe depuis 100 000 ans.

Il y a 20 000 ans ils occupent la plus grande partie de l'Europe de l'ouest. Avec le recul des glaces de la dernière période glacière, ils contribueront au peuplement de l'Europe de l'ouest pendant des milliers d'année et représentent aujourd'hui près de 45% des femmes et des hommes de France. De ces enfants naîtra Madeleine Gaumond à Paris en 1646 qui comme fille du roi immigrera au Canada et deviendra l'ancêtre mitochondrial d'un très grand nombre de personnes au Canada et aux États-Unis.

 

 

 

Années avant aujourd'hui

Haplogroupe Localisation

Description

150 000 Groupe L1 Kenya

L1 Haplogroup L1 is believed to have first appeared in Africa approximately 150,000 to 170,000 years ago.

84 000 Division au groupe L3 Afrique de l'est

L3 L3 is believed to have arisen between 84,000 to 104,000 years ago.[1]. It is most common in East Africa, in contrast to sub-Saharan Africa where the haplogroups L1 and L2 represent two thirds of mtDNAs.

60 000 Division au groupe N Afrique du nord - Moyen Orient

N An enormous haplogroup spanning many continents[1], the macro-haplogroup N is a branch of the mtDNA haplogroup L3, and is believed to have originated in the Horn of Africa some 60,000 to 80,000 years before present.

40 000 Division au groupe R Russie

R Haplogroup R is a descendant of macro-Haplogroup N. Among its descendant haplogroups are B, UK (and thus U and K), F, pre-HV (and thus HV, H, and V), and the ancestral haplogroup of J and T.

30 000 Division au groupe pre-HV Europe de l'est - Russie

pre-HV Haplogroup pre-HV occurs frequently in the Middle East (especially in Arabia) and in Ethiopia and Somalia. Its greater variety in the Middle East suggests it originated there and spread back to Africa later.

25 000 Division au groupe HV Europe de l'est

HV Several independent studies conclude that haplogroup H probably evolved in West Asia c. 30,000 years ago having arrived to Europe c. 20-25,000 years ago, spreading rapidly to the southwest of the continent

25 000 Division au groupe HV1 Europe

 

20 000 Division au groupe H ou Hélène Europe de l'ouest

H Several independent studies conclude that haplogroup H probably evolved in West Asia c. 30,000 years ago having arrived to Europe c. 20-25,000   years ago, spreading rapidly to the southwest of the continent

Pour plus d'information sur la migration de mes ancêtres mitochondriaux vous pouvez consulter le rapport intégral que m'a transmis la Société National Geographic suite aux résultats de l'analyse de mon ADN mitochondrial. Ce rapport est en anglais seulement.

Pour plus d'information sur la migration des autres haplogroupes de la planète, il faut consulter le site du National Geographic qui présente dans son projet The Genographic Project, une analyse détaillée de ce grand voyage de l'humanité. On fournit à ce projet le résultat de notre analyse ADN Mitochondrial et les spécialistes du National Geographic produisent des tracés représentant les déplacements les plus probables des différents groupes.

 

Notes

1. Un haplogroupe est un regroupement d'êtres humains basé sur des résultats de l'analyse de leur ADN. Wikipédia français a un bon article sur les haplogroupes. Une version plus détaillée est disponible en anglais à haplogroups.

 

Marcel Walter Landry - Pour toute question ou problème concernant ce site Web, envoyez moi un courriel.

Dernière modification : vendredi 01 avril 2011