IMG_6475 IMG_6475.JPG
image 9/24  |  vendredi, 28 janvier 2011, 10 h 32   : Sainte-Agnès
 |  Métadonnées  |  Carte
| . . . . . . . . . . . . . . Cliquer sur Carte ci-dessus pour basculer entre carte Google et icônes.
Va à l'image Va à l'image
Va à l'image Va à l'image
Va à l'image Va à l'image
Va à l'image Va à l'image
Produit par Marcel Walter Landry et Cécile Françoise Brousseau avec JAlbum et l'habillage NospOfTombl, marcel1@mwlandry.ca. mercredi, 24 août 2011, 23 h 3

Image
Église Sainte-Agnès, 3 rue du Patrimoine, Sainte-Agnès, Québec. Latitude: 47°39'45" nord, Longitude: 70°16'9" ouest. Photo: IMG_6475.JPG, 2011.01.28 10:32:48. ©Marcel Walter Landry.

  Notes historiques: L’église de Ste-Agnès est le plus ancien bâtiment religieux de Charlevoix car elle est la seule à ne pas avoir été la proie des flammes au cours des ans. Son inauguration a eu lieu en 1806, mais c’est en 1830 que la paroisse de Sainte-Agnès a été créée suite à une séparation d’avec celle de La Malbaie. Cette nouvelle paroisse se composait de nombreux rangs dispersés sur un immense territoire dans l’arrière-pays de Charlevoix. Un premier sujet de discorde survient au sujet de la construction de l’église paroissiale: l’Évêque de Québec souhaitait voir s’ériger une église en pierre à Sainte-Agnès mais les paroissiens préfèraient une église en bois, moins dispendieuse à construire. Le choix des paroissiens l’emporta finalement en 1844 mais l’église était appelée à desservir une population pour la majorité très éloignée du nouveau clocher. En 1940, le curé de Sainte-Agnès, l’abbé Alfred Girard, décide de remédier à cette situation en faisant construire un temple plus au centre de la paroisse proche du petit Lac ou lac Sainte-Marie. En 1942, la paroisse de Saint-Aimé-des-Lacs fut créée et en 1947 celle de Notre-Dame-des-Monts. La paroisse de Sainte-Agnès subsistait avec sa vieille église. L’église de Sainte-Agnès a été classée monument historique en 1960. En 1978, une première rénovation de l’église a été entreprise par le Gouvernement du Québec avec la réfection du toit. Toutefois, le vieux temple était en piteux état à la fin des années 1990. Grâce à une subvention de la Fondation du patrimoine religieux du Québec permettant sa réfection, l’église de Sainte-Agnès a retrouvé sa fière allure d’antan en 2001. Sujette à la controverse mais jamais incendiée dans son histoire, l’église de Sainte-Agnès entreprend ainsi le nouveau millénaire dans la bonne entente puisque tous les Charlevoisiens la reconnaissent désormais comme un joyau inestimable du patrimoine religieux de la région . Source des notes historiques: Société de Généalogie de Québec. CD sur Les baptêmes, mariages et sépultures de Charlevoix, SGQ