Remonter

Paul Landry

Explorateur polaire

Sa généalogie en préparation

Franco-Ontarien devenu Explorateur polaire, il travail aujourd'hui dans son entreprise Polar Consultants. Il a déjà traversé l'Artic jusqu'au pôle nord et au Groenland en plus de l'Antarctic. Voir sa biographie plus bas

Son site de photographies à http://www.paullandry.ca/ présente des photos exceptionnelles.

 

Biographie de Paul landry telle que présentée sur le site de ExploraPoles.

Réf. :  http://www.explorapoles.org/index.php?/explorateurs_polaires/landry_paul/&uid=102 le 15 juin 2010.

Le Canadien Paul Landry (06/09/1955), explorateur, auteur et aventurier, est un des guides polaires les plus connus dans le monde. Originaire de l'Ontario, la plus peuplée des provinces du Canada, tout jeune déjà, il adorait les grands froids et n'hésitait pas à s'en aller seul, à ski en hiver et en kayak en été, explorer toutes ces merveilleuses régions sauvages situées non loin de sa petite communauté de Smooth Rock Falls.

Il a travaillé dix ans à la Outward BoundSchool, les quatre dernières étant consacrées à la direction des programmes de la Canadian Outward Wilderness School, spécialisée dans l'organisation de voyages dans des régions reculées et la promotion de l'esprit d'aventure chez les jeunes. C'est là qu'il rencontra sa future femme Kathy McNair, dont il a eu deux enfants.

Comme explorateur et guide professionnel, Paul Landry a atteint deux fois le pôle Sud, traversé une fois le continent Antarctique et guidé des clients par quatre fois au pôle Nord, il a également gravi de nombreux sommets en Amérique du Sud, et exploré plusieurs grandes rivières dans le grand nord américain.

Il vit aujourd'hui en terre de Baffin et, après avoir travaillé 13 ans pour un Tour Operator spécialisé dans les régions polaires (Northwinds), il a fondé sa propre compagnie de voyages outdoor ("Polar Consultants") qu'il dirige avec son épouse Katty McNair. Il donne des cours de survie et possède un attelage professionnel de chiens de traîneaux. "Je n'ai pas beaucoup de patience pour la bureaucratie" avoue-t-il lorsqu'on lui demande de se dévoiler un peu. "Je n'aime pas non plus les villes surpeuplées et les films ennuyeux. Rien ne me donne plus de plaisir que d'emmener des jeunes en forme à la rencontre des dangers de la glace – que ce soit sur des glaciers, des calottes glaciaires ou des banquises...".

Expéditions polaires
 

•Novembre 2006 – janvier 2007 ; Expédition antarctique Teamn2i. Dans le cadre d'une équipe de quatre personnes, comptant également Rupert Longsdon, Rory Sweetand et Jenry Cookson, Paul Landry a atteint le Pôle d'Inaccessibilité, en partant de la base scientifique russe de Novolazarevskaya, sur la côte. L'équipe a quitté la base le 8 décembre et est parvenue à son but le 19 janvier, après avoir couvert une distance totale de 1.756 km.
 

•Top of the world – Avec David de Rothshild, Martin Hartley et Sarah McNair-Landry, tentative de traversée de la totalité de l'Océan Arctique. Ce projet, initié par David de Rothshild et Adventure Ecology, constituait la 1ère mission d'un programme de sensibilisation beaucoup plus vaste. Adventure Ecology s'appuie sur la magie, l'excitation et l'originalité associées à ses missions sur le terrain pour susciter des changements positifs."Grâce à nos expéditions", écrit David de Rotschild, "dans des zones où l'environnement est particulièrement menacé, non seulement vous découvrirez sur le terrain ce que signifie réellement le fait d'être un aventurier, mais le contrôle de la mission vous offrira également l'occasion de constater les effets dévastateurs du réchauffement de la planète sur ces fragiles écosystèmes."
 

•Novembre 2004 – janvier 2005 : Transversale antarctique via le Pôle Sud Guidage d'une traversée de l'Antarctique, avec Patrick Woodhead, Alistair Vere Nicols et David de Rothshild. Ils sont partis à skis de la base du glacier Axel Heiberg, qui descend du plateau antarctique jusqu'à la barrière de Ross, pour atteindre le Pôle Sud, avant de revenir à l'aide de powerkites vers Hercules Inlet, sur la plate-forme de glace Ronne. Ils sont arrivés en Antarctique le 1er novembre et l'ont quitté le 15 janvier. Landry a été le premier Canadien à traverser l'Antarctique.
 

•Juin 2003 : Traversée de la calotte glaciaire du Groenland à l'aide de chiens, de skis et de powerkites, avec fréquence inédite de rapports sur l'expédition, par le biais de textes, photos et vidéos publiés quotidiennement en direct de notre tente sur notre site web.
 

•Novembre 2002 – janvier 2003 : Expédition au Pôle Sud. Guidage d'une expédition pour Adventure Network International (ANI) jusqu'au Pôle Sud avec trois clients : Tom Avery, Patrick Woodhead et Andrew Gerber. Grâce aux powerkites, ils sont parvenus à effectuer le voyage en 48 jours.
 

•Mars 2002 – mai 2002 ; Expédition au Pôle Nord. Guidage d'une expédition au Pôle Nord avec un seul client : Swee Chow. Ils sont partis de l'île Ward Hunt vers le Pôle Nord géographique, qu'ils ont atteint en 46 jours.
 

•Novembre 2001 – janvier 2002 : Expédition au Pôle Sud. Guidage d'une expédition d'Adventure Network International (ANI) au Pôle Sud avec deux clients : l'Australien Chris Weyers et le Finlandais Timo Polari. Partis le 29 novembre d'Hercules Inlet en se dirigeant vers le Sud, le long du 82ème méridien, ilt ont atteint le Pôle Sud en 58 jours. Extrait du communiqué de presse : « Paul nous signale du Pôle Sud que leur moral est excellent, qu'ils sont ravis d'avoir atteint leur objectif et qu'ils attendent avec impatience de revoir famille et amis. Le raid a été long et difficile, mais ils l'ont effectué en beauté ! Personne n'a souffert d'engelures, tous ont gagné du poids et les soirées dans la tente ont été émaillées de blagues et de rires. Ils ont surtout appris à énormément apprécier la splendeur magique du continent antarctique.»
 

•Mars 2001 – mai 2001 : Expédition au Pôle Nord. Guidage de l'expédition British Millennium North Pole en 2001, avec Mike et Fiona Thornewill, ainsi que Katharine Hartley. Fiona et Catharine sont devenues les premières femmes à atteindre les Pôles Nord et Sud. Le voyage s'est effectué sans incident en 56 jours.
 

•Mars 2000 – avril 2000 : Expédition au Pôle Nord. « Huskies to the Pole – In the Footsteps of Peary ». Ils sont partis du point le plus septentrional du Canada, l'île Ward Hunt, le 3 mars et sont arrivés au Pôle Nord géographique 42 jours plus tard, le 13 avril 2000, prouvant ainsi le bien-fondé de l'affirmation de Peary en 1909, selon laquelle il avait atteint le Pôle en 38 jours. Le partenaire de Landry et lui-même ont repris le modus operandi de Peary : ils sont partis tôt dans la saison et avons utilisé le même nombre de chiens pour tracter des traîneaux dont les poids étaient approximativement les mêmes que ceux de Peary.
 

•Avril 1998 : Expédition au Pôle Nord magnétique. En 1998, Paul a effectué une expédition sans assistance, en traîneaux à chiens et en skis, de Resolute jusqu'au Pôle Nord magnétique, en couvrant une distance de 600 kilomètres en 15 jours. Son client britannique et lui-même ont eu recours à la « méthode de déplacement polaire » norvégienne, perfectionnée par Sverdrup et, plus tard, par Amundsen, lors de son expédition réussie jusqu'au Pôle Sud. L'approche norvégienne consiste à combiner traîneaux à chiens et skis, les skieurs s'accrochant à l'arrière du traîneau pour progresser, ce qui réduit le poids de celui-ci et permet aux chiens d'avancer plus rapidement. Ils ont atteint une moyenne de 45 kilomètres par jour et sont arrivés au Pôle magnétique le 4 mai.
 

•Février 1990 – juin 1990 : Expédition à l'île de Baffin. Membre de l'Expédition à l'île de Baffin : un voyage en traîneaux à chiens, de 4.000 kilomètres et de 4 mois, autour de l'île de Baffin. Ils se sont rendus dans huit communautés sur l'île de Baffin et ont eu l'occasion de se plonger dans la culture inuit.

 

 

 

 

 

Marcel Walter Landry - Pour toute question ou problème concernant ce site Web, envoyez moi un courriel.

Dernière modification : jeudi 17 mars 2011