Remonter

Joseph Broussard dit Beausoleil

Groupe d'Acadiens de Halifax vers la Louisiane

 

 

En 1764 les Anglais libèrent un groupe d'Acadiens qui quittent Halifax pour les Antilles. Ils parviennent à la Dominique ou Saint-Domingue (Haïti) mais y demeure peu de temps (1764-1765).

Le 27 février 1765 le groupe arrive en Louisiane à bord du navire le Santo Domingo.

Généalogie de Joseph Broussard: http://mwlandry.ca/genealog/getperson.php?personID=I5757&tree=05

 

Ce groupe dirigé par Joseph Broussard comprenait

-Olivier Thibodeau, son épouse Marie Madeleine Broussard (Veuve de Jean Baptiste Landry et nièce de Joseph Broussard) et ses filles Anne Landry et Isabelle Landry.

 

 Intéressant ici de comparer le texte de 3 sources différentes sur ce personnage haut en couleur, soit par l'Université de Moncton, Wikipédia français et l'anglai.

 

Source : Université de Moncton. http://www2.umoncton.ca/cfdocs/etudacad/1755/index.cfm?id=010505000&lang=fr&style=G&admin=false&linking= . 4 avril 2010.
Joseph Broussard dit Beausoleil (v. 1702 - 1765)
Héros de la résistance acadienne lors du Grand Dérangement, Joseph Broussard dit Beausoleil naît à Port-Royal vers 1702. À partir des années 1740, il participe activement aux conflits entre Français et Britanniques sur le territoire acadien, réussissant quelques coups d'éclat, notamment lors du siège du fort Beauséjour par les Britanniques en 1755. Après cet événement, Broussard aurait rejoint les troupes de Charles Deschamps de Boishébert et de Raffetot avant d'armer un corsaire qui réussit à déstabiliser les troupes anglaises présentes dans la baie Française (baie de Fundy). Blessé en 1758, il rejoint Boishébert à la Miramichi, d'où il poursuit la résistance. En 1762, les autorités britanniques réussissent finalement à le capturer et l'emprisonnent à Halifax. En 1764, Broussard mène un groupe d'Acadiens vers la Louisiane, où, le 8 avril 1765, il est nommé capitaine de milice et commandant des Acadiens des Attackapas. Il meurt en octobre de la même année.
 
 

 

 

Source : Wikipedia français : http://fr.wikipedia.org/wiki/Joseph_Brossard  20 jan 2011
Joseph Broussard dit Beausoleil par Herb RoeJoseph Brossard (ou Broussard) dit Beausoleil né à Port-Royal en 1702, décédé en Louisiane en 1765, était le chef de la résistance de la vallée du fleuve Petitcoudiac durant la déportation des Acadiens.

Biographie

Joseph Brossard est né en 1702 à Port-Royal. Son père était Jean-François Brossard et sa mère était Catherine Richard.
En septembre 1725, à Annapolis Royal, Joseph Brossard épousa Agnès Thibodeau, fille de Michel Thibodeau et d’Agnès Dugas. Quelques années plus tard, Joseph alla s'établir à Chipoudy avec son frère Alexandre. Joseph eut plusieurs problèmes avec la justice. En 1724, il dut se présenter au conseil d'Annapolis pour avoir maltraité un autre Acadien. En 1726, il fut accusé d’être le père d’un enfant illégitime. Il nia l'accusation mais fut emprisonné pendant quelque temps pour avoir refusé de payer une pension pour l'enfant.

Joseph Brossard emménagea au Cran vers 1740. Il prêta main forte aux troupes de Nicolas-Antoine Coulon de Villiers lors de la bataille de Grand-Pré, en 1747. Le 21 octobre de la même année Joseph Brossard et 11 autres personnes furent mis hors-la-loi par William Shirley, gouverneur du Massachusetts, pour avoir ravitaillé les forces françaises.

Guerre de Sept Ans

Durant la guerre de Sept Ans, Joseph Brossard, secondé de ses quatre fils et d'une partie de la population acadienne de l'isthme de Chignectou, mena une guérilla contre les troupes britanniques qui convoitaient la région.

En juin 1755, les Britanniques assiégèrent le fort Beauséjour. Lors d'une de ses escarmouches, Brossard captura un officier anglais. Le 16 juin, jour même de la capitulation du fort, Brossard attaqua le camp anglais avec 60 hommes, Acadiens et Amérindiens, ne perdant qu’un seul homme. Le 18 juin, muni de sauf-conduit, il alla rencontre le lieutenant-colonel Robert Monckton, se proposant d'agir comme médiateur entre les Anglais et les Amérindiens, à la condition qu'on lui accorde l'amnistie. Monckton accepta l'arrangement.

Lors de la déportation des Acadiens, Joseph Brossard s'est probablement réfugié avec sa famille dans la forêt. Il s'est vraisemblablement allié avec Charles Deschamps de Boishébert et d'autre chefs de famille de la région pour se défendre contre les anglais durant la bataille de Petitcoudiac, en septembre 1755. Peu de temps après, Joseph Brossard, sous les ordres du gouverneur, arma un petit corsaire et réussit à capturer quelques bateaux anglais dans la baie de Fundy.

C'est probablement lors du raid de George Scott, en novembre 1758, qu'il fut blessé au pied, ce qui le força à se réfugier au fleuve Miramichi. Les Acadiens poursuivirent leur résistance jusqu'en 1761. En novembre de la même année, Joseph était réduit à la famine et dut se rendre, avec sa famille et d'autres résistants, au colonel Joseph Fry, commandant du fort Beauséjour. Ils furent emprisonnés à ce fort puis au fort Edward, avant d'être transférés à l'île Georges, où ils furent détenus jusqu'à la signature du Traité de Paris, en 1763.

Source: Image de Joseph Broussard dit "Beausoleil", par Herb Roe, provenant de Wikipédia.

 

 

Source : Wikipedia anglais : http://en.wikipedia.org/wiki/Joseph_Broussard 4 avril 2010
Joseph Broussard dit Beausoleil par Herb RoeJoseph Gaurhept Broussard (1702–1765), also known as Beausoleil, was a leader of the Acadian people in Acadia; later Nova Scotia and New Brunswick. Broussard organized a resistance movement against the forced Expulsion of the Acadians. In 1765, After the loss of Acadia to the British, he eventually led the first group of Acadians to southern Louisiana in present-day United States.

Life
Broussard was born in Port Royal, Nova Scotia in 1702. He lived much of his life at Le Cran (present day Stoney Creek, Albert County, New Brunswick) along the Petitcodiac River with his wife Agnes and their eleven children.

Before the expulsion
During the Mi'kmaq-Maliseet War, Broussard was charged with participating in a raid on Annapolis Royal, Nova Scotia (1724).
During King Georges War, under the leadership of French priest Jean-Louis Le Loutre, Broussard began actively resisting the British occupation of Acadia. Broussard's forces often included Mi'kmaq allies in their resistance against the British. In 1747 he participated in and was later charged for his involvement with the Battle of Grand Pré.

After the construction of Fort Beausejour in 1751, Broussard joined Jean-Louis Le Loutre at Beausejour. In an effort to stop the British movement into Acadia, in 1749 Broussard was involved in one of the first raids on Dartmouth, Nova Scotia which resulted in the deaths of five British settlers.The following year, Broussard led sixty Mi'kmaq and Acadians to attack Dartmouth again, in what would be known as the "Dartmouth Massacre" (1751). Broussard and the others killed twenty British defenders and took more prisoner. Cornwallis temporarily abandoned plans to settle Dartmouth. Broussard was also active in the fight against Lieutenant Colonel Robert Monckton in the Battle of Beausejour.

The Expulsion
With Le Loutre imprisoned after the Battle of Beausejour, Broussard became the leader of an armed resistance during the expulsion of the Acadians, leading assaults against the British on several occasions between 1755 and 1758 as part of the forces of Charles Deschamps de Boishébert et de Raffetot. After arming a ship in 1758, Broussard traveled through the upper Bay of Fundy region where he attacked the British. His ship was seized in November 1758. He was then forced to flee, travelling first to the Miramichi and later to Fort Edward. Finally captured by the British forces in 1762, he was imprisoned with other Acadians in Halifax, Nova Scotia.

Louisiana
Released in 1764, Broussard was permitted to travel with several other Acadians to Dominica. Unable to adapt to the climate, he led the group to settle in Louisiana.

He was among the first 200 Acadians to arrive in Louisiana on February 27, 1765 aboard the Santo Domingo. On April 8, 1765, he was appointed militia captain and commander of the "Acadians of the Atakapas" in St. Martinville, La. Not long after his arrival, Joseph Broussard died in St. Martinville at the presumed age of 63. The exact date of his death is unknown, but it is assumed to have been on or around October 20, 1765. Many of his descendants live in southern Louisiana and Nova Scotia.
Source: Image de Joseph Broussard dit "Beausoleil", par Herb Roe, provenant de Wikipédia.


 

 

Marcel Walter Landry - Pour toute question ou problème concernant ce site Web, envoyez moi un courriel.

Dernière modification : jeudi 17 mars 2011