Remonter

La Base Côte Nord

 

 

 

Johnny Landry de Natashquan

25 août 1918 - Natashquan - 13 avril 2006

Généalogie

C'est lui le John Débardeur de la chanson de Gilles Vigneault.
Chanson de Gilles sur Youtube

 

 

Source: Le Soleil, Québec, le 23 avril 2006.  

Merci Michel pour l'info.

 

 

Registre du baptême de Joseph Louis Johnny Landry, 25 aout 1918, Natashquan, (Notre-Dame-de-l'Immaculée-Conception), Saguenay, QC

 

 

 

 
John Débardeur - Gilles Vigneault

Quand les bateaux s’montraient l’nez dans la baie
Du temps que John était rien qu’un p’tit gars
D’après les cris pis d’après la fumée
Lui vous disait: «Vient d’en haut, vient d’en bas»
Premier su’ l’quai la s’maine comme le dimanche
Sans s’faire prier pour passer les nuits blanches

John Débardeur charge et décharge
Les caboteurs, les cargos et les barges
Toujours à terre, jamais dans l’large
Ça, c’est l’affaire de John Débardeur

Savait par coeur le mouvement des goélettes
Les charges de sel d’avec les charges de fer
Prenait ses gants, son crochet, sa casquette
Pis s’en allait en sifflant son p’tit air
Quand les matelots avaient d’la contrebande
I’ savait s’taire, on l’servait à la demande

John Débardeur charge et décharge
Les caboteurs, les cargos et les barges
Toujours à terre, jamais dans l’large
Ça, c’est l’affaire de John Débardeur

Noir de charbon, gris d’ciment, blanc d’farine
Portait toujours couleur des cargaisons
Les filles trouvaient qu’il avait triste mine
Lui parlaient pas, lui faisaient pas d’façons
Et cependant qu’on causait d’beaux voyages
Dans l’fond des cales, à crier dans l’tapage

John Débardeur charge et décharge
Les caboteurs, les cargos et les barges
Toujours à terre, jamais dans l’large
Ça, c’est l’affaire de John Débardeur

J’me suis laissé raconter dans les brumes
Qu’il n’attendait que l’moment d’s’embarquer
Pis un beau soir, John a changé d’costume
Beau comme un prince est arrivé su’ l’quai
Les filles l’ont vu monter par la passerelle
Mais l’débardeur n’avait plus d’oeil pour elles

John Débardeur verra dans l’large
Passer les caboteurs, les cargos et les barges
I’ sait leurs noms, i’ sait leurs charges
Ça, c’est l’affaire de John Débardeur

Deux mois plus tard était fait son voyage
Et la belle femme qu’il ramenait avec lui
L’avait laissé pour un gars d’l’équipage
Qui s’est noyé, un accident, la nuit
Et comme avant sur les quais, dans les cales
Avec ses gants pis ses vieilles culottes sales

John Débardeur charge et décharge
Les caboteurs, les cargos et les barges
Toujours à terre, jamais dans l’large
Ça, c’est l’affaire de John Débardeur
 

 

Source : La Boîte aux Paroles
Paroliers : Gilles Vigneault
Paroles de John Débardeur

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Marcel Walter Landry - Pour toute question ou problème concernant ce site Web, envoyez moi un courriel.

Dernière modification : vendredi 10 avril 2020